Sonia EZGULIAN

De sa grand-mère arménienne, Sonia Ezgulian a hérité du plaisir de cuisiner et de recevoir. Autodidacte, elle est journaliste durant dix ans à l’hebdomadaire Paris Match au sein duquel elle finit par imposer l’idée d’une rubrique gastronomique. De 1999 à 2006, elle crée le restaurant Oxalis à Lyon dont la réputation a largement dépassé les frontières de la capitale des Gaules.

Cuisiner et transmettre les petits riens qui changent le quotidien


Personnalité aux multiples facettes, Sonia Ezgulian revendique fièrement son statut de cuisinière, elle s’épanouit dans l’univers qu’elle a imaginé, les petits riens qui changent le quotidien, une façon de déjouer la routine. Fée du ricochet de cuisine et de l’art de métamorphoser les épluchures, marieuse de saveurs avec toujours une touche insolite, Sonia Ezgulian offre une cuisine spontanée, libérée des rigidités et des contraintes techniques, toujours inventive et en quête de perfectibilité.


Elle se consacre à l’écriture de nombreux ouvrages de cuisine en complicité avec son mari, Emmanuel Auger, à ses collaborations pour des magazines culinaires (Régal, Femme Majuscule) et à ses missions de consultante pour l’alimentation et l’hôtellerie.

Retrouvez-la dans le podcast n°10

Et si durabilité signifiait surtout transmission des habitudes et éducation . L'exemple en cuisine.


Téléchargez la biographie complète de Sonia Ezgulian :

et retrouvez-la dans cet article de Libération "Sonia, un OVNI dans la cuisine"

Les Rencontres du Grand Forum

Pourquoi organiser un tel évènement ?

Les bébés sont aujourd’hui face à un paradoxe. D’un côté la science nous apporte de plus en plus de preuves de l’influence de l’alimentation des 1000 premiers jours sur la santé future. D’un autre côté, les spécificités des besoins nutritionnels des bébés sont peu connues, dès lors que l’on sort du cercle des experts de la petite enfance, et sont insuffisamment prises en considération et appliquées.

Durant ces Rencontres, toutes les parties prenantes de la petite enfance ont été réunies pour partager leur expérience, mais aussi dresser la liste des priorités à mettre en œuvre pour une meilleure connaissance des besoins spécifiques des bébés au sein de la société.

Praticiens, chercheurs, sociologues, professionnels de la petite enfance, psychologues, gynécologues, sages-femmes, toxicologues, agriculteurs, représentants des ministères, journalistes, élus, représentants de la société civile, ONG, associations de consommateurs, fondations, parents bloggeurs ont pu apporter leur vision et débattre autour des différentes thématiques et abordent les 1000 premiers jours de vie avec un regard expert et neuf à chaque nouvelle Rencontre.

Découvrez en lecture les Manifestes 1000 jours

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Les 1000 premiers jours de vie

Le concept des 1000 premiers jours de vie

À la fin des années 80, l’épidémiologiste britannique David Barker1 montrait qu’un petit poids de naissance chez un bébé, lié à une sous-nutrition, augmentait le risque de survenue d’infarctus du myocarde à l’âge adulte.

Depuis, plusieurs milliers d’articles relatifs à des études de cohortes menées dans divers pays confirment cette hypothèse : la manière dont un individu débute sa vie influence sa santé à très long terme. 

Les chercheurs ont en effet démontré que des changements de l’environnement auxquels se trouvent exposés l’embryon, le fœtus, puis le nouveau-né peuvent augmenter les facteurs de risque vis-à-vis de certaines maladies chroniques (obésité, diabète, hypertension, etc.)2 3. Leurs conclusions sont aujourd’hui regroupées sous le concept de DOHaD (Developmental Origins of Health and Diseases ou « origine développementale de la santé et des maladies »), qui a depuis donné, entre autres, son nom à une société savante francophone regroupant des scientifiques et cliniciens de tout horizon.

Il apparaîtrait ainsi que notre mode de vie est capable de jouer sur le fonctionnement de nos gènes eux-mêmes. Plus encore : lorsqu’une modification survient, elle arrive même parfois à se transmettre aux générations suivantes… Cette découverte complète les théories de la transmission génétique classique mendélienne et la théorie de la sélection darwinienne.

Nous rentrons alors dans le domaine de l’épigénétique, soit l’étude des changements qui affectent l’expression des gènes sans changer leur séquence. Plus simplement, l’épigénétique explique que les stimuli environnementaux positifs (comme une alimentation équilibrée) ou négatifs (comme le stress ou une infection) influencent l’expression de nos gènes, sans modifier la séquence de l’ADN. Pour illustrer un peu plus encore ce phénomène, on peut comparer la génétique au « disque dur » de l’individu et l’épigénétique au « logiciel » qui dicte aux gènes leur comportement.

Comme le souligne Claudine Junien, past-présidente de la SF-DOHaD (la Société Francophone Origines Développementales de la Santé), le concept d’origine développementale de la santé repose sur trois types d’effets étroitement reliés les uns aux autres4 :

En termes de santé publique, il ne faudrait alors plus seulement se contenter d’agir sur le patient mais il faudrait alors mettre en place une réelle prévention avec des actions ciblant l’individu bien plus tôt afin d’enrayer le cercle vicieux de l’épidémie d’obésité et des maladies chroniques dans leur ensemble.

Il est clair à la lumière de ces explications que les 1000 premiers jours de vie, soit la période de la conception aux deux ans au moins du bébé, est une phase particulièrement importante au cours de laquelle l’alimentation notamment joue un rôle clé tandis que s’établit une susceptibilité accrue à un environnement défavorable augmentant le risque de survenue de nombreuses maladies à l’âge adulte. Cette période serait si décisive que les chercheurs parlent aujourd’hui de « programmation des 1000 jours ».


1 Barker et al., Resource allocation in utero and health in later life. Placenta. 2012; 33. e30-4.
2 Charles MA. L’obésité commence avant le berceau. In Tout prévoir. L’espace DPC. Formation et entretien. Novembre 2013. N°446 obésité et MAC, 2013.
3 Gluckman PD et al. Epigenetic mechanisms that underpin metabolic and cardiovascular diseases. Nature Reviews Endocrinology 5, 401-408. 2009.
4 Attig L, Gabory A, Junien C et al. Early nutrition and epigenetic programming: chasing shadows. Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2010; 13: 284-93

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Gérald KIERZEK

Le Dr Gérald KIERZEK est médecin hospitalier et directeur médical de Doctissimo Groupe TF1/LCI où il intervient quotidiennement sur les antennes pour décrypter l’actualité santé.

Auteur de nombreuses publications internationales avec des thématiques de recherche autour de la santé publique, de l’éthique et des droits des patients en situation d’urgence. Il est aussi passionné de communication et de vulgarisation médicale et auteur d’ouvrages grand public dont le dernier « Coronavirus: comment s’en protéger » (Editions Archipoche, 2020).

Ce qu’il y a de scandaleux dans le scandale c’est qu’on s’y habitue .
- Simone de Beauvoir

Médecin engagé, il est par ailleurs secrétaire général de l'organisation humanitaire Global Prevention Africa en faveur de la prévention des maladies non transmissibles, l’éducation et l’environnement au Sénégal et en Afrique.

PODCASTS

10 podcasts sur la thématique des 1000 premiers jours de vie, animés par le Dr. Kierzek.

RADIO-LIVE


Gérald Kierzek sera l'animateur radio du débat "La Grand Causerie des Tout-Petits"

Umberto SIMEONI

Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prédire, mais de le rendre possible
- Antoine de Saint-Exupéry

Médecin pédiatre et enseignant-chercheur, Umberto SIMEONI est auteur de près de 200 articles scientifiques et de différents livres dans le domaine de la pédiatrie et de la néonatalogie et de plus de 300 conférences sollicitées, sur un plan international.

Actuellement, il coordonne des recherches dans le domaine des liens entre l’environnement précoce de la grossesse et de l’enfant, et la santé à l’âge adulte («DOHaD»).

Il préside le Grand Forum des Tout-Petits depuis sa création en 2013.

Podcast n°1

L’impact de l’environnement sur le développement de l’enfant (retour au concept DOHaD)

FAMILYA

Les Maisons Familya accompagnent inconditionnellement toute personne qui souhaite construire des relations de qualité avec sa famille et son entourage. Elles proposent une éducation à la vie relationnelle à tous les âges de la vie, et contribuent ainsi à la prévention des ruptures familiales, ainsi qu'à la prévention des précarités qui en découlent..

Leurs objectifs

Renforcer l'amour dans les couples et les familles et guérir les blessures de la vie affective et relationnelle.

Leurs initiatives

Contact : thierry@lesmaisonsdesfamilles.org

Le Grand Forum des Tout-Petits

L’association Le Grand Forum des Tout-Petits s’est donné comme but de réunir différents experts de tous les horizons (pédiatres/praticiens, chercheurs, élus, ONGs, acteurs de la petite enfance…) pour faciliter le partage des connaissances et proposer des solutions concrètes dans le domaine de la petite enfance.

Plus précisément, nous avons pour objectifs de :

Pour cela nous :